2016-2017 – Une saison en chiffres

2016-2017 – Une saison en chiffres

4 – Quatre joueurs dijonnais auront disputé les 44 matches de la saison régulière. C’est dans la moyenne de la ligue. Restés en santé, Fabien Métais, Anthony Goncalves, Riku Silvennoinen et Taylor Stefishen n’ont pas manqué une seule partie.

6 – Le plus grand nombre de buts inscrits par les Ducs en un match de saison régulière. Après avoir battu Lyon le 29 novembre (6-3) les dijonnais ont récidivé le 5 février en recevant Chamonix-Morzine (6-2)

7 – Le meilleur classement des Ducs au cours de la saison se situait au 7ème rang. Ils ont détenu cette place durant trois journées  (27 septembre, 11 et 14 octobre)

8 – Le top 8, les Ducs l’ont quitté le 28 octobre à Nice, une nouvelle fois privés de cinq joueurs. Un désavantage numérique qui va perdurer plusieurs semaines. Heureusement, les arrivées en cours de saison de Giffen Nyren et d’Anthony Guttig vont redonner un peu d’air à un groupe essoufflé.

10 – Le classement obtenu par les Ducs en saison régulière. Seconds sur quatre en poule de maintien, ils confirment cette 10ème place au général et surtout assurent le maintien.

11 – Le plus gros écart de buts concédé face à l’adversaire en cours de saison régulière. Le 3 février, les Ducs s’inclinaient à Bordeaux sur la marque de 11-0. Une claque salutaire qui permettra aux Ducs de clôturer dans la foulée l’exercice par quatre victoires en cinq matches.

15 – Le DHC totalise quinze victoires en saison régulière ; dix dans le temps réglementaire, et cinq en prolongation.

19 – Meilleur buteur des Ducs, l’attaquant suédois Jimmy Jensen aura inscrit 19 buts en saison régulière et 8 assistances. Il se classe au 9ème rang parmi les buteurs de la ligue. Maître à jouer du jeu de puissance dijonnais, il aura inscrit huit buts en supériorité numérique.

20,28 – Le pourcentage de réussite du jeu de puissance dijonnais. Avec 29 buts inscrits en supériorité et 20,28% de réussite, les Ducs ont possédé durant treize journées le meilleur power-play de la ligue. Au final ils terminent au 3ème rang.

23 – Le nombre d’assistances délivrées par Taylor Stefishen en saison régulière. Il se classe ainsi parmi les 20 meilleurs passeurs de la ligue. L’attaquant suédois Mathias Månsson avec 22 assistances termine juste derrière.

34 – Au final, le DHC a totalisé 34% de victoires en championnat, saison régulière et poule de maintien comprises. C’est le onzième rang après quinze saisons en SAXOPRINT LIGUE MAGNUS. Le pire pourcentage fut obtenu en 2003 avec 23,08% de victoires. Le meilleur en 2012 avec 62%.

35 – Sous le casque distinctif de meilleur pointeur des Ducs, on trouve l’attaquant canadien Taylor Stefishen auteur de 35 points (12 buts, 23 assistances) Il se classe au 21ème rang de la SAXOPRINT LIGUE MAGNUS.

44 – Le nombre de points marqués par les Ducs à l’issue des 44 matches.

50 – Le pourcentage de victoires et de défaites en poule de maintien. Avec trois succès en six rencontres, les Ducs ont conservé leur seconde place parmi les quatre équipes qui jouaient pour éviter la relégation.

91,4 – Le pourcentage d’arrêts réalisé par Henri-Corentin Buysse, le gardien dijonnais. Il se classe au quatrième rang des gardiens de SAXOPRINT LIGUE MAGNUS.

85 – Le pourcentage de réussite des Ducs en infériorité numérique, mis 200 fois en situation difficile (un record !) Un taux de 85% qui les place au 6ème rang en termes d’efficacité.

99 – Le nombre de buts inscrits en saison régulière par les Ducs de Dijon, soit 2,25 buts par rencontre. Malgré le passage à 44 matches, on reste loin du record de 2012 avec 126 buts inscrits en seulement 26 matches.

154 – Le nombre de buts encaissés en saison régulière, soit 3,5 par match. C’est mieux qu’en 2003 (5,2 par match) 2004 (3,75) 2005 (3,6) 2007 (4,19) 2008 (3,76) 2009 (4,8) 2010 (4,84) 2011 (4,15) 2013 (3,65) et 2016 (3,96) Mais encore loin du record de 2012 (2,73)

154 – Avec 154 matches disputés en saison régulière sous le maillot dijonnais, Anthony Guttig est le joueur en activité ayant le plus porté le maillot pinot noir et chardonnay blanc. Il devance Benoît Quessandier (125) Arnaud Lazzaroni (55) Maxime Ritz (54) Vincent Melin et Aloïs Franzino (53 matches chacun)

746 – Le nombre de minutes passées en prison par les joueurs du DHC (3ème rang des équipes les plus pénalisées)

1321 – Le nombre d’arrêts réalisés par le gardien des Ducs Henri-Corentin Buysse. Il a été le cerbère le plus bombardé de la ligue.

Abonnements et actualités disponibles sur www.dijonhockeyclub.fr sur notre page Facebook www.facebook.fr/dijonhockeyclub, sur notre compte Twitter www.twitter.fr/dhcofficiel et sur Instagram www.instagram.com/dijonhockeyclub/

Photo archives DHC Laurent Cornu